Poste TSF artisanal 1930

La TSF (Téléphonie Sans Fil) est l’ancêtre de la radio.

A partir des années 1930, le dispositif de réception et de son est d’un seul bloc : plus besoin de haut-parleur séparé du récepteur ! L’appareillage est réuni dans un boîtier en bois nommé l’ébénisterie.

Bien que de grandes marques produisaient déjà des postes à échelle industrielle (en bakélite), on trouvait, jusque dans les années 1950, des petits fabricants artisanaux qui réunissaient et assemblaient eux-mêmes les différents éléments. Certains n’étaient autres que les ébénistes à l’origine des boîtiers.

Le haut parleur dispose alors d’une sortie dans ce coffre en bois, recouverte de soie.

L’objet, beaucoup plus simple que les postes de la décennie précédente, ne dispose que de trois boutons : marche/arrêt/volume, tonalité, recherche d’ondes.

Le cadran, sur lequel figure l’ensemble des stations que le poste est sensé recevoir, permet ainsi de choisir la station d’émission. On distingue alors « OC » pour les ondes courtes, « PO » pour les petites ondes et « GO » pour les grandes ondes.

Pour une explication scientifique et un précis historique, je vous conseille la lecture de ce blog.

Poste TSF artisanal : détail façade.
Poste TSF artisanal : vue d’ensemble.
Poste TSF artisanal : détail cadran.
Poste TSF artisanal : détail lampes.