Produit des années 1980, l’objet du jour dispose d’un design presque révolutionnaire !

Fabriquée en pleine période de changements radicaux en URSS, initiés par la Perestroïka de M. Gorbatchev, alors Secrétaire Général du Parti Communiste, cette montre est devenue très populaire grâce à ce-dernier.

A l’occasion d’un déplacement en Italie en 1985, lorsqu’on l’interroge sur la signification du mot Perestroïka, que l’on peut traduire littéralement par Reconstruction (vaste programme de réformes économiques et sociales lancé cette même année), Gorbatchev répond en présentant sa montre et explique qu’à l’instar de sa montre, le peuple russe recommençe tout à zéro.

Reprise par la presse dès le lendemain, cette phrase rendit la montre « Big zero » célèbre par la même occasion !

Il faut dire que remplacer le conventionnel 12 du sommet de nos cadrans par un 0 était original, dans la continuité du mouvement avant-gardiste russe.

Equipée de l’incontournable calibre 2609, à l’instar de ce modèle ou de celui-ci. Elle dispose d’un boîtier assez spécifique lui aussi, de forme semi-ovale, qui donne un effet de grandeur, ici plaqué or. Les aiguilles, sobres et assez épaisses, sont elles aussi spécifiques au modèle.

On note un grand nombre de petites variations sur ce modèle, rendant l’identification entre une originale et une copie assez ardue. J’ai pu m’appuyer sur la guide élaboré ici pour m’informer.

Montre Raketa Big Zero : détail cadran.
Montre Raketa Big Zero : détail cadran.
Montre Raketa Big Zero : dos.
Montre Raketa Big Zero : dos.
Montre Raketa Big Zero : détail calibre 2609.
Montre Raketa Big Zero : détail calibre 2609, surmonté du logo qualitatif de l’industrie soviétique.
M. Gorbachev pointant sa montre à D. Reagan.
M. Gorbachev pointant sa montre à D. Reagan, sommet de Genève, 1985.