Montre de poilu 1914-1918

Nous avons ici un petit objet historique !

Comme vous le savez, les montres bracelets que nous arborons aujourd’hui n’ont pas toujours existé. Pour des raisons techniques premièrement : les mécanismes, ou calibres, étant plus imposants les montres étaient bien trop grandes pour être portées au poignet. Les montres de gousset (ou de poche) étaient donc accrochées à une chainette (comme ici) et rangées dans une poche de veste, de chemise, voire de pantalon.

Au début du XXième siècle, la technique a bien évolué, permettant une miniaturisation des systèmes horlogers, notamment grâce aux travaux effectués sur les ressorts. Cette petitesse a d’abord profité à la gente féminine, les hommes gardant des montres importantes, signes de richesse résolumment apparents.

Survient alors la Première Guerre Mondiale. Les soldats ont besoin d’accéder à l’heure, leur permettant de se réunir, de gérer l’artillerie, etc.

Les montres de poilus apparaissent alors. Au départ, il s’agit de petite montres de gousset pour femmes, légèrement modifiées pour les lier à un bracelet. Puis, peu à peu, les montres-bracelets en tant que tel prennent la relève.

La montre présentée ici est l’une des premières de ce type. Arborant un style de type militaire (fond blanc, chiffres épais et fluorescents, aiguilles mouches fluorescentes), elle dispose d’une forme prototypique d’étanchéité. En effet, son boitier est monobloc, il ne dispose que d’une ouverture côté cadran et c’est par cette lunette jointée que l’on peut démonter l’ensemble. La couronne, pièce que l’on tourne pour remonter le ressort de la montre, ici joliment travaillée, dispose elle aussi d’un joint d’étanchéité.

Le calibre de cette montre restera inconnu, le cadran étant fragilisé par l’oeuvre du temps, nous ne pouvons pas sortir le mécanisme sans prendre le risque de l’abîmer. Cependant, malgré un siècle d’existance, la belle fonctionne encore !

Je ne résiste pas à l’envie de partager une photographie en uniforme d’un de mes ancêtres ayant participé à ce conflit : Jean Blanchard (1881-1964).

Montre de poilu 1914-1918
Montre de poilu 1914-1918
Jean Blanchard (1881-1964)
Jean Blanchard (1881-1964)